dimanche 31 octobre 2010

Poésie typographique

Que ce soient des lettres industrielles disponibles chez Kidimo ou trouvées sur des brocantes, des vieilles affiches, des enseignes lumineuses…on s’amuse à les assembler pour reformer des mots ou des fragments. Leurs tailles et couleurs différentes créent comme un patchwork et leurs redonnent un nouveau sens, une nouvelle vie .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire